LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Destiny
avatar
Admin
Messages : 170
Pièces d'Or : 5551
Date d'inscription : 26/02/2016
Dévoiler le secret

Feuille de route
Niveau: 4
Compétences:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel
Voir le profil de l'utilisateur http://tyrnformen.forumactif.org
Destiny
avatar
Admin
Messages : 170
Pièces d'Or : 5551
Date d'inscription : 26/02/2016
Dévoiler le secret

Feuille de route
Niveau: 4
Compétences:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
Re: LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel


1. Aspect physique extérieur
« C'est la bêbête qui monte, qui monte, qui monte.... »

Les dragons sont, d’après les livres de légendes et les croyances paysannes, de grands reptiles couverts d’écailles et ailés. C’est en réalité beaucoup plus compliqué que ça. Il y a quatre grands types de dragons, avec chacun des caractéristiques physiques très spéciales.

Le dragon rouge est le plus commun, et celui qui est à l’origine de toutes les légendes. C’est une créature gigantesque, pouvant atteindre 60 à 80 mètres d’envergure à l’âge adulte. On parle même de sujets exceptionnels atteignant les 100 mètres d’envergure. Les femelles ont la particularité d’être beaucoup plus imposantes que les mâles, elles sont d’ailleurs souvent celles qui tuent et détruisent les villages humains. Les écailles de ces dragons sont de couleur rouge sang, ses ailes sont d’un rouge plus foncé. Si les ailes sont très fines, les écailles recouvrant son corps sont incroyablement résistantes. Une lance ou une épée se brise facilement à leur contact. Il est également doté d’une mâchoir très puissante, pouvant broyé un homme en une seule morsure. Il a également un pic au bout de sa queue, capable de transpercer une armure de plates. Il crache de grands jets de flammes absolument redoutables. Durant son dixième millénaire, il se métamorphose en dragon noir.

Le dragon bleu est une exception de la race des draconnides. C’est un animal entièrement marin, bien qu’il puisse vivre sans problème quelques jours à la surface. Il atteint entre 20 et 60 mètres de long à l’âge adulte, et, contrairement à ses cousins, il n’a pas d’ailes. Ses écailles sont très souples, lui permettant de se déplacer très rapidement sous l’eau, mais elles sont très fines, et très facilement transperçable avec une épée. Il a des branchies et une gueule remplie de dents très aiguisées. Sa spécialité, c’est de s’enrouler autour des bateaux, et de les écraser sous son poids. Il ne faut pas les confondre avec les serpents de mer et les léviathans. Les dragons bleus ont des pattes palmées, mais surtout crachent des jets d’eau et de glace dévastateurs. Néanmoins, échoués sur la plage, ils sont vulnérables et sont presque incapable de se défendre. Ils n’en restent pas moins un ennemi imposant et dangereux. Leurs écailles bleues s’éclaircissent avec l’âge. Elles vont finir par devenir grise à leur dixième millénaire.

Les dragons verts sont déjà beaucoup plus rares. Ce sont de petits dragons, as du camouflage, de 20 à 30 mètres d’envergure maximum. Et ils sont pourtant les prédateurs les plus redoutables. Tout chez eux est dangereux. Leurs écailles sont venimeuses. Ils peuvent les lancer à leur guise. Elles sont venimeuses et tuent un homme sur le coup. Leur mâchoire peu puissante est compensée par le fait que sa morsure est mortelle, pas pour un dragon rouge, mais pour un doré ou un bleu. Elle paralyse les muscles, puis les organes. Ils ont également un pic à la queue, venimeux lui aussi, tout comme ses serres. Et, enfin, ils crachent des jets d’acide pur, capable d’aveugler n’importe quelle créature. Leurs écailles sont vertes, sous toutes les teintes, les ailes sont plus foncées. A leur dixième millénaire, ils deviennent des dragons roses.

Les dragons dorés, enfin, sont des créatures extrêmement rares. D’après les légendes, il en naît cinq tous les millénaires, et sur ces cinq, seul un a la chance d’atteindre un jour les cinquante ans. Ces dragons sont monstrueux, atteignant 100 à 150 mètres d’envergure. Ils ont des écailles dorées, et des ailes brunes-jaunâtres, qu’ils gardent jusqu’à leur dixième millénaire. Ils deviennent ensuite des dragons blancs, les rois des dragons. Mais la plupart d’entre eux n’atteignent jamais cet âge, le plus souvent massacré par le dragon blanc déjà en place. S’ils sont très puissants physiquement, ils sont très lents. Ils maîtrisent la foudre, qui devient de plus en plus puissante le temps passant. Leur queue très aiguisée peut s’en problème briser la carapace solide d’un dragon noir. Ils sont redoutables, et très souvent mortels.

©️ Néah. pour Tyrnformen
Voir le profil de l'utilisateur http://tyrnformen.forumactif.org
Destiny
avatar
Admin
Messages : 170
Pièces d'Or : 5551
Date d'inscription : 26/02/2016
Dévoiler le secret

Feuille de route
Niveau: 4
Compétences:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
Re: LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel


2. Classification
« Le dragon serait l'être le plus intelligent de Tyrnformen, le saviez-vous ? »

Les dragons font partie de la famille des draconnides, qui est elle même divisée en plusieurs autres catégories. On trouve ainsi :
- Les draconnides intelligents, c’est-à-dire les dragons.
- Les draconnides bestiaux, c’est-à-dire les hurleurs nocturnes, léviathans et autres “dragons” non-doués d’une conscience.

Les draconnides intelligents sont classés en fonction de leur milieu naturel. Ainsi, sous le termes dragons, comme on l’a vu plus haut, on trouve 4 sous-espèces : le dragon rouge, le dragon bleu, le dragon vert et le dragon doré. Ces espèces évoluent à leurs dix mille ans, pour devenir des dragons plus puissants. Un dragon a forcément six membres : quatre pattes et deux ailes, à l’exception du dragon bleu, qui a compensé l’absence de ses ailes par un corps plus long. Ses ailes apparaissent néanmoins à sa métamorphose des dix mille ans, ce qui le classe dans la catégorie des dragons.

Les draconnides bestiaux se divisent eux en plusieurs catégories :
- Les marins : ce sont les léviathans et serpents de mer. Ils n’ont pas de pattes, juste un long corps semblable à celui d’un serpent, et une immense gueule. Ils se servent de leur corps pour s’enrouler autour de leurs proies, le plus souvent des bâteaux de marchands.
- Les volants : Il s’agit des hurleurs nocturnes et des lézards volants. Les hurleurs nocturnes sont très semblables aux dragons, si ce n’est qu’ils n’ont pas évolué. Les dragons préhistoriques ne possédaient que deux pattes arrières et deux ailes, dont ils se servaient pour marcher, un peu à la manière d’un ptérodactyle. Ces draconnides ont gardé cette capacité, et ont un esprit plus limité que les dragons. Ils sont aussi nettement plus petits. Certains dragons ont même des hurleurs nocturnes comme animaux de compagnie. Il y a ensuite des lézards volants, vivant dans la forêt de Querod, capable de cracher de l’acide. Ce sont de lointains cousins des dragons verts.
- Les terrestres : Ce sont des lézards, plus ou moins grands, sans ailes, mais capable de cracher du feu, de l’eau, de l’acide ou, très rarement, de la foudre. Il font la taille d’un gros chien, et leur morsure est très douloureuse.

©️ Néah. pour Tyrnformen
Voir le profil de l'utilisateur http://tyrnformen.forumactif.org
Destiny
avatar
Admin
Messages : 170
Pièces d'Or : 5551
Date d'inscription : 26/02/2016
Dévoiler le secret

Feuille de route
Niveau: 4
Compétences:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
Re: LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel


3. Caractéristiques mentales et communication
« Poulet volant, ici poulet volant... A toi, pintade farcie ! »

Contrairement à ce que les humains pensent, les dragons ne sont pas des créatures maléfiques, dont le seul but serait de détruire le monde. Ce sont des créatures rusées, intelligentes, et c’est d’ailleurs eux qui ont inventé la politique, bien avant les bipèdes. Tout comme les humains, les dragons sont dotés d’un cerveau, bien plus complexe et développé que celui des bipèdes. Il leur permet d’une part de voler et cracher les jets correspondant à leur éléments, de l’autre à communiquer.

Voler est quelque chose de difficile pour un dragon. Voler et cracher du feu, de l’acide, de l’eau ou de la foudre l’est encore plus. Tout se situe dans la même poche, une poche “magique”, entre les poumons, derrière le coeur, qui leur permet à la fois de devenir léger, et de cracher. Le cerveau a donc un rôle essentiel, puisque le dragon ne doit pas mourir asphyxié par son propre élément en plein vol.

Mais le cerveau du dragon sert aussi et surtout à communiquer. Les dragons parlent plusieurs langues.
- Le draconnique ancien : c’est un langage télépathique, de dragon à dragon, utilisé principalement par les vieux dragons, lors des réunions importantes et des grandes décisions. Mais le draconnique ancien est aussi utilisé pour la création des artefacts magiques.
- Le draconnique commun : Toujours un langage télépathique, celui-ci est utilisé couramment. Un dragon peut joindre de n’importe où un dragon qu’il connaît bien à travers une petite sphère qui fonctionne grâce à la télépathie. Le draconnique commun peut aussi être utilisé d’un dragon à une autre espèce avec qui le dragon a lié un contact. Très utile pour avertir d’un grand danger. La traduction se fait automatiquement dans l’esprit d’une espèce non-draconnique.
- Le draconnique parlé : Les dragons parlent, très bien même. Ils utilisent principalement ce langage lors de rencontres avec d’autres espèces, mais aussi parfois entre dragons, par exemple lorsqu’ils se disputent. C’est une version simplifiée du draconnique ancien et commun, pour qu’ils arrivent à se faire comprendre par un humain.
- Les grognements : Moyen de communication basique, les grognements servent surtout à alerter ou menacer un autre individu, qu’il soit dragon ou d’une toute autre espèce. Les dragons utilisent aussi les grognements dans une toute autre tonalité, lors d’une parade nuptiale, puis lors de la copulation.
- Le langage commun : Beaucoup de dragons ont appris à parler le langage humain, en particulier ceux se mêlant à eux. Ils sont cependant repérable à leur fort accent, bien que certains individus le maîtrisent complètement.

Les dragons ont également une mémoire très longue. Il peuvent se souvenir du visage d’une personne pendant de très longues années. Ils sont aussi capables d’imiter les cris d’animaux. Quand ils sont jeunes, ils ont aussi un cri très aigu, qui repousse l’ennemi. C’est juste une technique visant à impressionner, mais aussi pour appeler du secours. Cette capacité disparaît après cinquante ans.

©️ Néah. pour Tyrnformen
Voir le profil de l'utilisateur http://tyrnformen.forumactif.org
Destiny
avatar
Admin
Messages : 170
Pièces d'Or : 5551
Date d'inscription : 26/02/2016
Dévoiler le secret

Feuille de route
Niveau: 4
Compétences:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
Re: LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel


4. Maturité sexuelle et reproduction
« Flappy, flap, flap ! »


La maturité sexuelle des dragons est relativement tardive et dépend de leur espèce. Celle des dragons bleus est fixée à 150 ans, celle des dragons rouges à 300 ans, celle des dragons verts à 500 ans et celle des dragons dorés à 1500 ans. C’est aussi ce qui explique le fait que certains dragons sont beaucoup plus rares que d’autres. Elle se manifeste progressivement, à l’adolescence. Les jeunes dragons mâles se parent de couleurs plus voyantes, les femelles pouvant être fécondées se manifestent elles par les hormones. Elles émettent une odeur spéciale, reconnaissable par les mâles.

Une femelle peut être fécondée tous les cinquante ans, pendant une semaine bien précise. Beaucoup de jeunes dragonnes préfèrent d’ailleurs se planquer dans des grottes durant ses périodes. Les prétendants ne manquant pas, il n’est pas rare qu’une femelle soit grièvement blessée dans un combat entre deux mâles. Elle attend donc patiemment que le plus fort d’entre eux effraye assez ses concurrents pour la mériter, et elle montre enfin le bout de son nez. Cependant, une fois un couple formé, il l’est pour toute la vie. La femelle ne s'accouple qu’avec un seul mâle pendant toute sa vie. Si l’un des deux dragons meurt, l’autre se laisse mourir de tristesse le plus souvent, ou quitte la montagne pour s’isoler ailleurs. Les couples homosexuels existent, et il y a même parfois des infidélités entre dragons.

Seuls deux dragons de la même espèce peuvent copuler. Cependant, il existe des hybrides inter-dragons, tout d’abord. Malheureusement, ces dragons sont voués à mourir très jeune. S’il survivent plus de dix jours, ils finiront par être tués par un autre dragon, puisqu’ils sont impurs. Il y a aussi des hybrides humains-dragons, naît de l’amour d’un dragon mâle et d’une humaine. On les appelle demi-dragons. Ils ont forme humaine, mais ont des yeux reptiliens, des écailles sur les bras et les jambes et une paire d’ailes rétractable, correspondant à la couleur de leur géniteur d’origine. Ils héritent d’ailleurs d’une partie de leurs pouvoirs, en moins puissants. Ces hybrides ont une espérance de vie un peu plus longue que celle des humains, soit entre 200 et 300 ans, s’ils ne sont pas découverts, puisqu’ils sont considérés comme des hérésies par toutes les espèces de Tyrnformen, y compris par les dragons eux-même, surtout les Sanglants, qui les pourchassent.

Avant l’accouplement, le mâle parade, en faisant de grandes acrobaties dans le ciel. Tantôt se laissant tomber, tantôt faisant des loopings. L’accouplement se fait à l’abri des regards, souvent dans un endroit reculé. Les dragons sont ovipares, mais se reproduisent à la manière des mammifères. La fécondation se fait en vingt jours, puis la dragonne donne naissance à un ou deux oeufs, dans la nurserie de sa capitale, où la température est très élevée. Le temps d’éclosion de l’oeuf étant très long, les parents vaquent à leur occupation pendant l’incubation. Il prend en moyenne 50 ans chez un dragon bleu, 75 ans chez un dragon rouge, 90 ans chez un dragon vert et 150 ans chez un dragon doré. Les oeufs possèdent des écailles, de la couleur de leurs parents, qui permet de les reconnaître facilement.

Le bébé dragon qui sort de l’oeuf est récupéré par ses parents. Il va passer près de 200 ans à leurs côtés avant de devenir autonomes, certains restent même jusqu’à leur mille ans, puisque les cas de “papas/mamans poules” sont nombreux. C’est essentiellement la femelle qui l’élève. Un bébé dragon apprend à voler vers la centaine d’années, et peut cracher du feu, de l’acide, de l’eau ou de la foudre dès ses mille ans. Sur dix dragonneaux, seuls trois ont une chance de survivre jusqu’à leurs cinquante ans. La mortalité des jeunes est très élevée. Les jeunes mâles pas encore accouplés n’hésitent pas à tuer les petits mâles, dans les nids, pour éliminer la concurrence. Il y a ainsi une grande disparité chez les dragons, et on trouve beaucoup plus de femelles que de mâles.

©️ Néah. pour Tyrnformen
Voir le profil de l'utilisateur http://tyrnformen.forumactif.org
Destiny
avatar
Admin
Messages : 170
Pièces d'Or : 5551
Date d'inscription : 26/02/2016
Dévoiler le secret

Feuille de route
Niveau: 4
Compétences:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
Re: LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel


5. Techniques de vol
« Tagada, tagada, voilà les dragons. »

Lorsque l’on pense dragon, on voit tout de suite un immense reptile, décrivant d’énorme cercles dans les airs, avec toute la majesté que son envergure lui permet. C’est beaucoup plus difficile quand on entre dans la technique.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un dragon est plutôt léger, si l’on prend le ratio taille-poids. C’est grâce à son squelette, très spécifique. Ses os sont semblable à ceux des oiseaux, assez fins et couverts de petites auréoles, permettant de le rendre plus léger. Ce qui le rend également assez fragile. Il n’est pas rare de voir un dragon avec une corne ou une aile cassée. Ce sont les os les plus faciles à toucher, et souvent ceux visés par les chasseurs de dragons, ou même entre les dragons, dans les combats par exemple. Cette faiblesse est compensée sur le reste du corps par les écailles, difficilement transperçables par une épée.

Mais même avec ces os spéciaux, taillés pour le vol, il est difficile pour un dragon de soulever son propre poids. Lorsqu’il vole, on peut remarquer que son fessier est légèrement plus bas que le reste de son corps. Cela s’explique par le fait que les ailes sont un prolongement des épaules, comme deux membres en plus, et qu’en vol, ces deux uniques membres, qui sont aussi les plus fins du dragon, doivent supporter tout le poids de celui-ci. Cette caractéristique ne permet pas au dragon de voler sur de longues distances. Il peut voler environ quatre ou cinq heures, puis doit se poser pour se reposer. Si un dragon peut se soulever depuis la terre ferme, il est plus facile également pour lui de se jeter d’un point en hauteur, et de planer, réajustant son vol de temps à autre par quelques coups d’ailes.

Ceci nous amène aux différentes postures que peuvent prendre le dragon en vol. On peut remarquer que les ailes sont un excellents moyens d’augmenter et de ralentir la vitesse. Plus un dragon bat vite des ailes, plus il avance rapidement. Un dragon rouge peut atteindre les 80 km/h à pleine vitesse, un dragon vert les 100 km/h. Pour les dorés, ça ne dépasse guère les 50 km/h. Leur immense queue leur sert de balancier, pour tourner à droite ou à gauche. Les dragons ne peuvent cependant pas faire de virages serrés. De temps à autre, un dragon peut aussi prendre une grande montée, et descendre en piqué, ailes repliées, pour les déplier à seulement quelques mètres du sol. Il utilise cette technique en parade, mais aussi pour attraper quelque chose ou attaquer avec un souffle de feu, acide, eau ou foudre.

Le dragon possède en effet une grande poche, entre les poumons et derrière le coeur, remplie d’air d’un côté, et de l’autre des éléments nécéssaires pour cracher son élément. Chez les vieux dragons, il arrive parfois que les deux se mélangent. S’il a de la chance, le dragon ne fait que s’écraser, en essayant de limiter les dégâts. Sinon, il meurt.

©️ Néah. pour Tyrnformen
Voir le profil de l'utilisateur http://tyrnformen.forumactif.org
Destiny
avatar
Admin
Messages : 170
Pièces d'Or : 5551
Date d'inscription : 26/02/2016
Dévoiler le secret

Feuille de route
Niveau: 4
Compétences:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
Re: LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel


6. Transformation en humain
« Bibidi bobidi bou ! »

Un des éléments essentiels des dragons, pour survivre dans les plaines de Tyrnformen, c’est d’être discret. Mais comment se mêler aux humains quand on fait la taille d’un village entier ?

C’est sur cette problématique qu’ont travaillé deux très anciens dragons blancs, aujourd’hui disparus : Madrako et Ylladris. C’était pendant les guerres draconniques. Face aux nombres de pertes dragonnes, ces derniers ont dû mettre au point un système d’espionnage plus sophistiqué, pour appréhender les plans des humains. Ils ont donc fait appel à des humains mutants, luttant eux aussi contre les humains, pour trouver un mage illusionniste suffisamment puissant, Julian Ostrimer de son nom. Il a accepté de leur construire une machine spéciale, construite sur un puits d’énergie au coeur d’Aïdooluth, refuge des dragons rescapés de la dernière grosse attaque. Le problème principal de cette machine, était qu’il fallait un sujet humain vivant pour maintenir le lien. Dès lors, le dragon pouvait prendre l’apparence humaine qu’il voulait, grâce à une petite bague, fait d’un rubis de draconium.

Comme remerciement, les dragons se retournèrent contre le mage illusionniste. Ils le figèrent dans le temps, et l’enfermèrent dans la machine, leur permettant de se transformer à leur guise, sans craindre de perdre leur sujet. Un dragon ne peut choisir qu’une forme humaine, elle se crée automatiquement, par pensée. Certains résultats sont un peu étranges, mais dans la grande majorité des cas, ça ressemble à un humain. Sous cette forme, les dragons ont toujours des écailles, le long des bras et des jambes, qu’ils ne peuvent pas masquer, si ce n’est avec des vêtements.

Le temps a passé, et la division des dragons a considérablement affaibli leur espèce. Les dragons de Warazi cherchent à tout prix les bagues, pour se camoufler, alors que ceux d’Aïdooluth peuvent se transformer à leur guise, puisqu’ils ont toujours la machine. Celle-ci est gardée aujourd’hui par un grand dragon rose, Odrilöm, qui a juré de la protéger jusqu’à la mort.

©️ Néah. pour Tyrnformen
Voir le profil de l'utilisateur http://tyrnformen.forumactif.org
Destiny
avatar
Admin
Messages : 170
Pièces d'Or : 5551
Date d'inscription : 26/02/2016
Dévoiler le secret

Feuille de route
Niveau: 4
Compétences:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
Re: LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel


7. Métamorphoses du dixième millénaire
« Petit dragon deviendra monstrueux. »

A leur dixième millénaire, les dragons rouges, bleus, verts et dorés subissent une métamorphose progressive, pendant une dizaine d’années. Leurs écailles changent progressivement de couleur, ils grossissent encore et de nouveaux pouvoirs apparaissent.

Le dragon rouge devient alors un dragon noir. Les écailles deviennent d’abord brunes, puis noires charbon. Elles deviennent encore plus solides et presque impossible à transpercer. En plus des flammes, les dragons noirs maîtrisent désormais un élément invisible, les ombres. Ils peuvent plonger temporairement un ennemi dans l’obscurité totale, en s'immisçant dans son cerveau, et le placer dans un état de panique intense. Ces dragons sont redoutables, et se baladent très souvent en bande, rendant toute survie impossible.

Les dragons bleus deviennent, eux, des dragons gris. Leurs écailles se décolorent un peu, pour devenir grise pâle à grise foncée, selon la teinte bleue du dragon. Leurs ailes poussent enfin. Elles vont mettre environ 200 ans pour pousser entièrement, et encore 100 années pour devenir opérationnelles. Ils peuvent respirer en dehors de l’eau, mais gardent toujours leur corps très long. Ils peuvent désormais créer des tempêtes de neige et des tempêtes en mer, causant sans aucun doute la mort de nombreux marins.

Les dragons verts se métamorphosent en dragons roses. Leurs écailles se décolorent entièrement, jusqu’à devenir blanchâtre, puis deviennent roses pâles. Leurs ailes sont également plus colorées, désormais mauves. En plus du venin, ils maîtrisent désormais les plantes. Ils peuvent faire pousser des arbres, emprisonner des choses dans des ronces, empoisonner des plantes à la base inoffensive. Ce sont les dragons les plus vicieux, mais la perte de leur peau “camouflage” les handicapent considérablement.

Les dragons dorés, ou tout du moins, ce qu’il en reste, deviennent eux des dragons blancs, les rois des dragons. Il en existe quatre actuellement : un à Aïdooluth et trois à Warazi. Leurs écailles deviennent blanches, et ne terniront jamais jusqu’à leur mort. Leur envergure double encore, mais ils deviennent quasiment incapables de voler plus de 10 minutes. En plus de la foudre, ils maîtrisent maintenant les vents et la télékynésie. Ils peuvent contrôler n’importe quelle créature à volonté, humain comme dragon. Ils sont les alphas, tous les dragons leurs doivent obéissance, puisqu’ils ont le droit de vie et de mort sur tout. Encore une fois, les dragons blancs sont extrêmement rares, les dorés sont tués le plus souvent bien avant, soit par un autre dragon, soit par l’alpha lui-même.

©️ Néah. pour Tyrnformen
Voir le profil de l'utilisateur http://tyrnformen.forumactif.org
Destiny
avatar
Admin
Messages : 170
Pièces d'Or : 5551
Date d'inscription : 26/02/2016
Dévoiler le secret

Feuille de route
Niveau: 4
Compétences:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
Re: LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel


8. Petite histoire des légendes dragonnes
« Père Dragon, raconte-moi une histoire. »

Les dragons, bien avant d’être en guerre les uns avec les autres, étaient les premiers habitants de Tyrnformen. Les vieux livres de légendes des elfes et des nains émettent de nombreuses théories sur leur apparition. Certains disent qu’ils proviennent des montagnes du Nord, d’autres qu’ils sont des envoyés des divinités élémentaires, désireuses de créer quelque chose sur les terres. Quoi qu’il en soit, les dragons étaient là bien avant toutes les autres espèces et vivaient une existence paisible.

Et puis les humains sont arrivés. La cohabitation se déroulait au début plutôt bien. Les humains vénéraient les dragons, et les dragons ne s’occupaient pas des humains. On retrouve ces traces de divinisation des dragons dans l'Église du Sang, puisque Sanguardi est souvent représenté sous la forme d’un dragon.

Tout dérapa lors d’un grand hiver. Le gel avait fait fuir le gibier, et les dragons, affamés, commencèrent à se nourrir des troupeaux des humains. Alors un berger, en ayant assez, s’en prit à un nid de dragons dorés, du temps où il y en avait un peu partout. Pour se venger, il tua les deux dragonneaux à coups de fourches. En revenant de sa balade, la dragonne, folle de rage, détruisit entièrement le village d’où provenait le berger.

Dès lors, la guerre était déclarée. Les guerres draconniques se sont déroulées sur trois millénaires. Les humains se faisant tout d’abord éradiquer, ils demandèrent de l’aide aux elfes, en échange de technologies et d’armes. Les nains vinrent également aider. Ils étaient à l’époque à la recherche de nouvelles montagnes, les leurs ayant été pillées et détruites par les croisades orques. Ils fournissèrent des armes encore jamais inventées. Les dragons furent décimés, les uns après les autres. Les humains avançaient, et eux reculaient.

Les derniers rescapés se réfugièrent dans les pics les plus haut d’Aranos, inaccessibles aux humains, affaiblie. Il restait une cinquantaine d’individus. Et parmi eux, se trouvaient quatre dragons blancs : Ydrule, Joldra, Nodros et Madra’o. Ydrule souhaitait donner du temps à la race dragonne pour se reconstruire, en restant cachés à Aïdooluth, avec la machine crée pour métamorphoser dragons en humains. Joldra, Nodros et Madra’o voulaient eux continuer à se battre. Et comme premier acte, ils détruisirent l’orphelinat humain d’Isendorn, la capitale humaine, avec les dragons ayant choisis de rejoindre leur cause. Ils tuèrent tous les enfants, et traquèrent ceux qui essayaient de fuir. On les appela dès lors “Les Sanglants”.

Depuis, les deux clans dragons sont silencieux, et ceux depuis presque 5000 ans. Si les humains et toutes les autres espèces les croient disparus, la réalité est toute autre. Chacun des clans s’est retranché dans les montagnes. Aïdooluth pour ceux qui souhaitent rester en arrière, Warazi, dans les pics chauds du désert, pour les Sanglants. Les dragons d’Aïdooluth tentent de stopper les Sanglants dans leur folie, mais ceux-ci semblent résignés à détruire les humains. Mais jusqu’où sont-ils prêts à aller ?

©️ Néah. pour Tyrnformen
Voir le profil de l'utilisateur http://tyrnformen.forumactif.org
Contenu sponsorisé
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel
LES DRAGONS DE TYRNFORMEN ▽ Les maîtres du ciel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Donjons et dragons : figurines sur plateau lumineux
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Video : Les derniers maîtres de la Martinique
» Mon RP ( TRES court... )
» TRES BELLES IMAGES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tyrnformen :: Roll the Dice ! :: Secrétariat du Roi Tristan :: Annexes-